Actualités

Les entreprises veulent mieux se faire connaître

La Nouvelle République - 29 septembre 2015

Mal connues, mal identifiées, voire mal aimées. Les entreprises du Vendômois prennent en main leur communication.

 

Depuis deux ans, une fois par mois, les représentants de soixante entreprises vendômoises se retrouvent. Adhérentes du Cercle des entreprises du Vendômois, petites, moyennes ou grandes par leur effectif, elles cherchent à partager leur réseau. Et désormais, à sortir de leur cercle de connaissances pour s'ouvrir.

Première étape : la production d'un DVD qui va être diffusé à 3.000 exemplaires et qu'on pourra télécharger sur Internet dès le 1er octobre. Il sera également diffusé dans les établissements scolaires, les halls de mairie, les cabinets médicaux… Un outil de communication avec trois clips de 23 secondes qui, à compter du 15 octobre, seront diffusés sur les écrans de CinéVendôme et Cap'Ciné à Blois avant la projection du film. S'ajoute un 18 minutes destiné à souligner la diversité des métiers présents sur l'arrondissement, plus trois films de trois minutes sur la qualité de vie en Vendômois, les possibilités de formation et de loisirs.

Séduire la jeunesse

Des supports réalisés avec l'aide d'une entreprise de communication locale qui a pu filmer dans une douzaine de sites.
« Et comme il faut s'adresser aux plus jeunes qui ignorent le tissu économique local, ce film leur est aussi destiné. Il sera d'ailleurs présenté pour la première fois le 8 octobre à deux classes de 3e du collège Jean-Emond, avant une rencontre. Et si des élèves sont intéressés, il va de soi que les entreprises associées à la démarche sont volontaires pour des visites de scolaires ou l'accueil de stagiaires », souligne Magali Marty, chargée de partie ressources humaines au sein du Cercle. « Notre déficience d'image peut expliquer en partie nos difficultés de recrutement. C'est aussi dans cette démarche que nous nous associons à la présence des communautés de communes Pays de Vendôme et Vendômois rural le 13 octobre à Paris, au Salon Parcours de France. » 
Une large opération de communication de 45.000 € financée à 20 % par le Cercle et aidées financièrement par la CPV, le CVR, le conseil départemental et la Région.

Édith Van Cutsem